Gaspillage alimentaire : 71% des salariés prêts à changer leurs habitudes !

Par 10 octobre 2019 Presse

Paris La Défense dévoile aujourd’hui les résultats d’une enquête sur le gaspillage en restauration collective d’entreprise et annonce l’adhésion de dix nouvelles entreprises à l’association La Défense des Aliments.

Les salariés sont-ils prêts à changer leurs habitudes de consommation dans leur restaurant d’entreprise ?

À l’occasion de la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Paris La Défense livre les résultats du sondage [1] mené fin septembre auprès de plus de 400 salariés du quartier d’affaires. L’objectif : évaluer l’ampleur du gaspillage alimentaire dans le quartier d’affaires, connaître l’état d’esprit des salariés de Paris La Défense et déterminer leur capacité à adopter des comportements de consommation plus responsables dans leur restaurant d’entreprise.

Alors que 61% des salariés sont conscients d’occasionner du gaspillage alimentaire lorsqu’ils déjeunent dans leur restaurant d’entreprise, ceux-ci se montrent également prêts à modifier leurs habitudes afin de limiter les quantités jetées.

  • 75 % des salariés affirment être prêts à payer leur pain dans leur restaurant d’entreprise.
  • 90 % des salariés sont enclins à prévenir leur restaurant d’entreprise la veille de leur présence.
  • 86 % des salariés accepteraient d’avoir un choix plus limité au menu en fin de service.
  • 43 % des salariés se disent prêts à acheter, auprès de leur restaurant d’entreprise, certains plats invendus pour les emporter.

Avec 71 % des salariés prêts à s’engager sur au moins l’une des 4 actions précédemment évoquées, cette enquête confirme la pertinence de continuer à développer des actions sur ce sujet. À l’échelle du quartier d’affaires, on estime que 6 à 9 tonnes de nourriture sont gaspillées chaque jour. Un constat sans appel que l’association La Défense des Aliments entend largement améliorer.

Pour Marie-Célie Guillaume, Directrice Générale de Paris La Défense« cette enquête confirme notre intuition : les salariés du territoire sont prêts, individuellement, à se mobiliser pour lutter contre le gaspillage alimentaire. C’est à la fois un indicateur des prises de conscience individuelles sur ce sujet, mais aussi le reflet du travail des 16 entreprises du territoire mobilisées au sein de l’association La Défense des aliments. »

Dix nouvelles entreprises engagées aux côtés de l’association La Défense des Aliments

Suite à la publication du guide de bonnes pratiques en mai dernier, dix nouvelles entreprises établies à Paris La Défense s’engagent à leur tour en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective.

Entreprises, restaurateurs et gestionnaires du territoire signeront le 16 octobre la Charte de lutte contre le gaspillage alimentaire, rejoignant ainsi l’association La Défense des Aliments.

Ce jour-là, à l’heure du midi, une opération « Je m’engage dès aujourd’hui pour un plateau zéro gaspi » sera organisée dans les restaurants collectifs des tours des membres de l’association. Les plateaux « zéro gaspi » (vides) seront comptabilisés dans la journée et communiqués aux salariés. La Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire est une journée symbolique pour interpeler et sensibiliser sur cette thématique, mais aussi pour engager à plus long terme les convives à rejoindre le mouvement.

Aux côtés de Paris La Défense, les membres de l’association visent la pérennisation d’actions mutualisées telles que le don et le déploiement de nouvelles solutions afin de réduire le gaspillage en restauration collective. Une nouvelle campagne de pesées sera dans ce cadre organisée début 2020 pour en évaluer les impacts. Une démarche inédite et pionnière dans un quartier tel que Paris La Défense.

« Nous sommes heureux d’accueillir de nouvelles entreprises qui partagent notre démarche RSE de lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous sommes convaincus, qu’en unissant nos forces, nos actions seront plus innovantes et auront un impact plus important pour faire évoluer les comportements dans la durée. Les résultats du sondage nous encouragent à agir collectivement pour développer des habitudes de consommation plus responsables » commente Martine Baruch, Présidente de l’association et Responsable RSE chez Allianz France.

[1] Enquête réalisée par l’Institut BVA, les 23 et 25 septembre 2019 en face à face auprès des salariés sur le site de Paris La Défense. Échantillon de 409 salariés, représentatif de la population salariée du site de Paris La Défense.

Le Guide des bonnes pratiques en ligne

La Défense des Aliments

 

Contacts

Agence Treize Cent Treize
Service de presse

Aurélie CARON
Estelle ELKAIM
Alain N’DONG

T +33 (0)1 53 17 97 13
[email protected]