Paris La Défense annonce le démarrage, début mars, des travaux de l’emblématique et vaste Place de La Défense. Celle-ci offrira, à l’issue de 24 mois de chantier, un espace de 20 000 m² totalement repensé et redessiné.

Véritable centre névralgique du premier quartier d’affaires européen, la Place de La Défense fait le lien entre le Parvis, au pied de la Grande Arche, et l’Esplanade du Général de Gaulle qui mène vers Paris (cf. plans de situation ci-après). Conçue au début des années 70 et dans sa configuration actuelle depuis 1981, la Place se devait de retrouver un nouveau souffle. Au-delà de la résolution de points techniques (étanchéité et revêtements de sol notamment), Paris La Défense souhaite réaffirmer l’identité de la Place en la dotant d’une dimension plus végétale, plus arborée et plus fluide, tout en maintenant son aspect convivial et attractif, et en s’appuyant notamment sur deux œuvres d’art, pièces maîtresses du décor de la Place : l’Araignée rouge de Calder et les Personnages fantastiques de Miró.

Pour Pierre-Yves Guice, Directeur Général de Paris La Défense, « 2021 sera riche en changements pour trois lieux emblématiques du territoire : le Parc, les espaces sous-dalle et, plus particulièrement, la Place de La Défense. Point central du grand paysage urbain de La Défense, c’est aussi notre « place du village », lieu de vie et de rencontres, théâtre de nombreux rendez-vous festifs comme le festival Jazz à La Défense. Il était urgent de lui redonner un nouvel éclat, tout en misant sur son adaptabilité, à l’image d’un quartier qui se renouvelle en permanence. »

En tant que maître d’ouvrage, Paris La Défense a confié au paysagiste Base la reconfiguration de la Place de La Défense. Rappelons que cette place n’est pas un espace public traditionnel. Sa transformation a impliqué l’intégration de contraintes nombreuses et complexes, l’ensemble étant édifié au-dessus d’infrastructures situées sous la dalle (parking, voies souterraines, réseaux de transports…).

« Nous reconfigurons l’espace dans sa totalité en menant un travail d’ensemblier visant à intégrer les éléments sculpturaux existants, tout en conservant ses fondamentaux en matière de circulations et d’usages. Nous souhaitons offrir à la Place de La Défense une dimension sensuelle et organique. » ajoute Adrien Fourès, paysagiste de l’agence BASE, en charge de la recomposition de la Place.

 

Une Place événement et quatre espaces à vivre 

La Place offre un espace carré de 20 000 m2 bordé par le centre commercial Westfield Les 4 Temps d’un côté, et la Maison de La Défense de l’autre (cf. plans de situation ci-après).

Voici les 5 espaces de la future Place :

1/ La Place centrale de 4 000 m² offrira un sol nivelé au revêtement plus adapté et unifié, rythmé de lignes, en écho à celles du Parvis. Le béton coulé en place, puis poncé, révélera des détails colorés et des étoiles incrustées en laiton. Les accès au parking seront, quant à eux, améliorés avec la rehausse des ascenseurs. Des failles de brumisation rafraîchiront les passants l’été. Régulièrement théâtre de nombreux événements et festivités, hors contexte sanitaire actuel, la Place disposera de tous les atouts pour renforcer sa vocation première : être le cœur battant du territoire.

2/ Recadrée et entièrement refaite, la grande pelouse de près 2 000 m² plongera les visiteurs dans une ambiance plus végétale.

 

 

3/ L’espace à vivre autour de l’Araignée rouge de Calder : l’œuvre d’art va s’élever au milieu d’un espace vert, caractérisé par une végétation de grande hauteur dont la plantation est possible à cet endroit. L’espace sera ainsi planté d’essences colorées aux teintes chaudes (Érables de Montpellier, Charmes et Sorbiers), en écho à la sculpture et de nouvelles assises, plus nombreuses, seront installées. 

4/ L’espace à vivre du côté de la verrière (verrière située au-dessus de la gare Cœur Transport) sera agrémenté de nouveaux arbustes (Arbres de Judée, Érables champêtres, Cerisiers d’ornement), créant un encadrement végétalisé. Un système de brumisation complétera les nouveaux aménagements.

5/ L’espace à vivre autour de l’œuvre de Miró : les Personnages fantastiques vont se retrouver au cœur d’un jardin tout en courbes, à leur image. Conservé, l’emmarchement sera intégré à l’ensemble, en partie planté et agrémenté d’essences fleuries et colorées (Amélanchiers, Sorbiers, Cerisiers d’ornement).

Entièrement reconfiguré, l’éclairage de la Place va simplifier et fluidifier les circulations piétonnes ainsi que celles des personnes à mobilité réduite, en particulier à la sortie des transports en commun. Les 18 mâts seront remplacés par 8 projecteurs de 14 et 18 mètres de haut, ils permettront ainsi d’éclairer jusqu’au centre de la Place.

Les premiers travaux vont s’effectuer par phases et par secteurs en commençant par les zones périphériques de la Place pour s’achever par la partie centrale. Les circulations seront donc maintenues tout au long du chantier. La première étape, de mars à septembre 2021, concerne la recomposition de l’espace nord, du côté de la Maison de La Défense et de l’Araignée rouge de Calder, ainsi qu’une zone autour de la verrière RATP, avec des travaux de nuit pour ne pas interrompre l’accès à Cœur Transport la journée. Les phases se succéderont ensuite pour une livraison au printemps 2023.

Les travaux sont réalisés en trois étapes :

  • La démolition des revêtements existants et des sous-couches (remblai et étanchéité)
  • La mise en place d’un nouveau complexe d’étanchéité
  • La réalisation sur place des dalles en béton coulé (ce ne seront pas des éléments préfabriqués)
Calendrier Mars 2021 : démarrage des travaux

Mars 2023 : livraison

Opérateurs du projet
  • Maître d’ouvrage : Paris La Défense
  • Paysagiste : Agence BASE
  • Maîtrise d’œuvre : SOGETI Ingénierie
  • Concepteur lumière : ON
  • VRD, Fontainerie et espaces verts : Téridéal
  • Éclairage, Électricité : Derichebourg
Surface 19 835 m²

Plan de situation

Emprise de la Place de La Défense

>>>Télécharger les visuels Avant / Après en haute définition ICI

Copyright à indiquer : PLD – Imica

Plus d’informations