La « mise en Parc » de l’Esplanade de Paris La Défense se poursuit activement. Ce vaste projet, qui vise à créer un parc de 7 hectares entre les bassins Agam et Takis [1], franchit une nouvelle étape. Sur plus de 2 500 m² au cœur de l’Esplanade, Paris La Défense installe un jardin éphémère et y teste différentes solutions végétales. Cette étape expérimentale, prévue pour une durée de 3 ans, est essentielle dans la réflexion et la transformation progressive de l’axe historique.

Un espace détente avec des hamacs, un lieu ombragé, un cadre de vie amélioré… Avec la seconde tranche du projet de mise en parc, baptisée « Nouveaux paysages », Paris La Défense réinterprète près de 1 000 m² d’espaces sous ses platanes « historiques » et installe, à proximité, 1 600 m² de jardins plantés hors sol.  Alors que la nature gagne généreusement l’Esplanade, les usagers profiteront dès le printemps prochain d’un parcours repensé, propice à la promenade, à l’apaisement et au bien-être.

Un air de sous-bois avec 150 nouveaux arbres plantés sous les platanes

Présents depuis plus de 30 ans à Paris La Défense, les platanes ont été installés dans un sol fertile composé d’une riche épaisseur de terre végétale de 1,5 à 2 mètres. Des essences inédites, prochainement plantées à leur pied, permettront d’expérimenter une nouvelle diversité d’arbres sur le territoire. L’intégration de ces 150 jeunes arbres d’essences variées doit permettre d’identifier quelles sont les espèces capables de s’adapter aux conditions si particulières du site, c’est-à-dire un sol sec, calcaire, caractérisé par une compétition racinaire, dans un environnement urbain…

« Depuis plusieurs années, Paris La Défense a engagé une politique de végétalisation du quartier, notamment sur l’Esplanade, avec un projet qui prend un peu plus forme chaque année. Les généreuses plantations, sous les platanes et tout au long de l’allée centrale, vont apporter une vraie respiration végétale au cœur de l’axe historique, encore trop minéral. » commente Georges Siffredi, Président du Département des Hauts-de-Seine et de Paris La Défense.

Le projet du Parc en chiffres :

  • Superficie : 7 hectares
  • Un projet long de 600 mètres
  • Une transformation progressive
  • 21 mètres de dénivelé entre le bassin Agam et la fontaine Takis

Tranche 2 : « Nouveaux paysages »

  • Un îlot forestier de 960 m² sous les platanes avec 150 jeunes arbres plantés
  • Des jardins plantés hors sol sur une surface totale de 1 600 m², avec 13 jardins en bac de 80 m² à 168 m²
  • 45 essences végétales réparties dans les jardinières selon 3 ambiances paysagères : méditerranéenne, forestière, humide
  • 5 mois de travaux de novembre 2020 à mars 2021

Périmètre du Parc en violet. Le dispositif « Nouveaux Paysages » s’inscrit sur la séquence identifiée en orange.

Création de 13 véritables jardins hors sol

45 essences végétales ont été sélectionnées dans le cadre de cette expérimentation de 3 ans, pour être installées dans d’élégantes et grandes jardinières en bois hors sol. Ce sont donc ces 13 carrés plantés, d’une surface de 80 à 168 m², qui vont créer des séquences paysagères inédites. La promenade se vivra au quotidien en déambulant dans des paysages insolites pour un quartier d’affaires : panorama de lisière, parterres de fleurs, de couleurs et de fragrances végétales, jardins d’eau…

L’allée centrale offrira, au printemps 2021, une agréable promenade au fil de l’eau qui traversera ainsi différents jardins, eux-mêmes connectés, via des allées secondaires, aux parterres ombragés latéraux, aménagées sous les platanes. Banquettes en bois et hamacs viendront agrémenter la balade et inviter au repos.

Esquisse d’implantation des 13 jardinières hors sol, réparties sur l’allée centrale

Ces jardins en bacs rassembleront des essences vivaces (verveine…) et structurantes (yucca…) ainsi que des arbustes. Les rives des 6 jardins d’eau imaginés (sur les 13  implants paysagers) seront agrémentées de végétaux adaptés au milieu humide à l’image de l’iris des marais, du roseau aromatique ou encore du nénuphar nain.

Avec cette nouvelle étape de mise en parc, Paris La Défense poursuit le double objectif de renforcer la fraîcheur du site et de diversifier les espèces d’arbres présentes sur l’Esplanade, à moyen et long termes.

Vues du parc (cliquez pour agrandir)

Calendrier prévisionnel et modalités d’installation

Octobre

Sondage des dalles et du sol – Déboulonnage de 14 bancs

À partir de novembre

Installation progressive des jardinières, des banquettes et des solariums

Mars

Fin du chantier

Les jardinières seront montées, remplies de terre et plantées sur place. Les réseaux d’arrosages seront raccordés au réseau d’arrosage de l’Esplanade qui serpente sous les dalles. Les matériaux ont été choisis pour leur durabilité et leur capacité à être recyclés lors du démontage de l’installation. Ce projet étant une installation provisoire, destinée à être démontée une fois que les travaux définitifs du Parc seront entamés sur cette séquence de l’Esplanade, il a été conçu pour pouvoir être entièrement recyclé. Les végétaux seront quant à eux replantés ailleurs.

[1] Le projet du parc se situe entre le nouveau pôle de restauration Table Square, au centre du quartier d’affaires, et la proue de Paris La Défense côté Pont de Neuilly.