Skip to main content

Paris La Défense en qualité d’aménageur du premier quartier d’affaires européen, a, en parallèle des projets de tours emblématiques récemment livrés, entièrement repensé leurs abords : Alto (1) dans le quartier des Saisons, Trinity (2), à proximité de la Grande Arche et à deux pas du CNIT et enfin Saint-Gobain (3) au Nord de l’esplanade. Cette démarche s’inscrit dans la dynamique globale de modernisation des espaces publics du quartier.

Végétalisation renforcée, remises à niveau technique, embellissement, réorganisation des accès…
Paris La Défense a ainsi orchestré des interventions urbaines complètes visant à renouveler le cadre de vie des salariés et des résidents. Ces aménagements poursuivent également l’objectif de fluidifier le trafic automobile, de faciliter les déplacements piétons et de développer les circulations douces.

 

Pour Georges Siffredi, Président de Paris La Défense et du Département des Hauts-de-Seine,
« Ces réalisations illustrent la volonté de Paris La Défense en matière d’aménagement : des espaces publics confortables, exigeants sur le plan esthétique et qui relèvent le défi de la durabilité. »

 

Pour Pierre-Yves Guice, Directeur Général de Paris La Défense, « Paris La Défense s’appuie sur ces grands projets immobiliers, emblématiques de la capacité du quartier à se renouveler, pour poursuivre la transformation de ses espaces publics. Ces nouveaux espaces modernes ont permis la création de nouvelles connexions avec le centre-ville de Courbevoie. »


 

Trois espaces publics repensés au pied d’Alto, dans le quartier historique des Saisons

 

Paris La Défense souhaitait renouer avec la promesse originelle des Saisons : un quartier connecté, à deux pas de la Seine, du pôle tertiaire et des transports. Trois espaces autour d’Alto ont ainsi été entièrement recomposés afin d’offrir à son socle une interface unique, mixte et connectée avec la ville et le quartier d’affaires.

 

La place Zaha Hadid (zone 1 sur le plan ci-contre), du nom de la célèbre architecte irako-britannique, accueille ainsi un parvis de 2 600 m² aménagé, végétalisé et ouvert, qui fait le lien avec le boulevard circulaire, Alto et la place des Saisons (zone 3). Celle-ci a pris la forme d’un jardin de 2 400 m2, totalement reconfiguré et agrémenté d’un nouveau mobilier urbain. Les abords du boulevard circulaire et la contre-allée Louis Blanc (zone 2), assurent dans leur version réaménagée, un lieu apaisé qui intègre une noue paysagère, un alignement d’arbres et les mobilités douces avec notamment un trottoir élargi et une piste cyclable en double sens. La contre-allée autorise également les livraisons et facilite la desserte VIP de la tour Alto.

 

Composé d’emmarchements larges et plantés, le nouveau parvis accompagne le dénivelé du sol en écho au dessin de la tour Alto. La partie la plus dénivelée s’organise en gradins alternant des strates de végétation et des assises. La nouvelle place, qui dispose également d’un espace commercial, pourra accueillir des animations au bénéfice des salariés et des habitants. De nuit, la mise en lumière des lieux s’effectue par le biais d’un éclairage d’ambiance intégré sous les emmarchements et le mobilier.

Une toute nouvelle place au pied de Trinity

 

La place Louise Pikovsky offre 3 500 m2 de nouveaux espaces publics paysagers avec 60 arbres plantés, au pied de la tour Trinity. Mobilier design en bois et végétation contrastent harmonieusement avec le sol en dalles de granite de la place. Un commerce, au pied de la tour, viendra animer les lieux.

 

Rappelons que la réalisation de Trinity a constitué une véritable performance technique, l’ensemble immobilier « hors sol » enjambant sept voies de circulation. Sa réalisation crée une véritable extension de la dalle de Paris La Défense. Les travaux réalisés par Unibail-Rodamco-Westfield, Vinci Construction et Paris La Défense sont le fruit d’une étroite collaboration entre les trois entités, les villes de Puteaux et de Courbevoie, et les services de l’État gestionnaires des voiries surplombées (DiRIF). Trinity et ses espaces piétonniers représentent une couture urbaine reliant des espaces sur dalle en les agrémentant de liaisons végétalisées et arborées. Des escaliers mécaniques et des ascenseurs ont été installés pour assurer les connexions piétonnes entre la dalle et le sol naturel d’une part, entre des quartiers dont la différence de niveau excède les 5 mètres d’autre part.

 

En parallèle, Paris La Défense a mené les travaux de modernisation du carrefour des voies couvertes ainsi que leur sécurisation. L’arrivée des programmes immobiliers Trinity et Latitude fut le déclencheur de la requalification des espaces publics du quartier afin de réduire leur caractère routier au profit d’espaces piétons plus larges et agrémentés de plantations et de nouveaux mobiliers.

Cet espace, en contrebas des escaliers, a été repensé dans le but de marquer l’entrée du quartier d’affaires, à travers une composition sous forme d’une grande ellipse qui se lit au niveau du sol et depuis les hauteurs, et qui unifie les différentes composantes du carrefour. Les réalisations de Paris La Défense ont permis d’apaiser ce carrefour, en pacifiant la circulation, en redonnant leur place aux piétons et cycles grâce à de nouveaux passages piétons et la réalisation d’une continuité cyclable, tout en végétalisant et en nivelant la contre-allée longeant la résidence Leclerc pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite.

 

Enfin, la pose de nouveaux revêtements, de mobiliers et d’éclairages qualitatifs confère à ce lieu une identité plus moderne, à l’image d’une place, dans la continuité des aménagements réalisés par les promoteurs immobiliers. Ces nouvelles connexions, désormais livrées, facilitent les déplacements entre le CNIT, les villes et le quartier Coupole-Regnault.

Les futurs espaces de la place de l’Iris au pied de la tour Saint-Gobain prennent forme

En cours de finalisation, le réaménagement de la place de l’Iris au pied de la tour Saint-Gobain préfigure le renouveau du quartier Corolles-Reflets-Iris qui connaît depuis plusieurs années une transformation progressive. Le réaménagement de la place et de son parking, la création de liaisons pour relier la dalle au boulevard urbain ainsi que la rénovation de l’entrepont ont ainsi été privilégiés par Paris La Défense pour que le pied de la nouvelle tour s’inscrive dans un cadre en adéquation avec son positionnement innovant. Sur le parvis, un très grand escalier permet la liaison entre le centre-ville de Courbevoie et la dalle de Paris La Défense.

Sur environ 6 000 m², la Place de l’Iris ainsi étendue prolonge de manière naturelle et esthétique la tour Saint-Gobain. Avec son revêtement clair et contemporain composé de dalles plus grandes, la place a été repensée pour améliorer le confort des piétons. Le projet paysager, aux accents poétiques, comprend notamment plus de 1 000 m² de surfaces plantées et un nombre enrichi de cerisiers du Japon (52 arbres toutes essences confondues au total) qui font la particularité de ce quartier. Point de rencontres et de convivialité, la place de l’Iris va se doter de mobilier urbain accueillant avec notamment des assises en bois. Le soir venu, l’éclairage guidera les piétons vers les accès, dans une ambiance apaisée grâce à la projection au sol de motifs, l’intégration de rubans LED sous les assises et la mise en lumière des cerisiers.

 

La nouvelle place de l’Iris sera complètement achevée au premier semestre 2021. La partie située devant le hall de la nouvelle tour Saint-Gobain et les résidences d’habitation a, quant à elle, été livrée et d’ores et déjà ouverte au public.**

Vous trouverez sous ce lien toutes les photos en haute définition.

 >>> Crédit Photos à mentionner : © LeblueDuck – Florence Delaby pour Paris La Défense

Le Communiqué de presse, format PDF, est disponible ici.