• 62 acquisitions en immobilier à vocation logistique et de bureaux en Europe

  • Un chiffre d’affaires net de 2,9 milliards d’euros pour les fonds immobiliers

  • Stabilité du revenu des fonds

 

Malgré un contexte difficile pour le marché de l’investissement, Union Investment affiche une croissance stable. Durant cette année inédite marquée par la pandémie, le gestionnaire d’investissements immobiliers hambourgeois a investi environ 4,1 milliards d’euros dans différentes places immobilières européennes en 2020, acquérant ainsi 62 immeubles et projets haut de gamme pour ses fonds immobiliers par le biais soit d’acquisition de portefeuilles, soit de bâtiments cédés à l’unité. En comparaison, l’année précédente, les acquisitions du groupe s’élevaient à environ 2,8 milliards d’euros pour un total de 28 transactions. Union Investment a connu une année d’investissement prospère sur le segment immobilier comme le reflète la forte augmentation du nombre de bâtiments sous gestion avec une hausse de 8,9 % qui porte le montant de ses actifs à 47,3 milliards d’euros. Les fonds immobiliers à capital variable du groupe ont attiré environ 2,9 milliards d’euros d’entrées nettes l’an dernier. Union Investment a donc encore renforcé sa position de leader parmi les fournisseurs de fonds immobiliers à capital variable.

 

« L’année écoulée a été l’une des plus difficiles dans l’histoire de notre entreprise, mais également l’une des meilleures en termes d’investissement. Les chiffres témoignent de l’exceptionnelle force de notre équipe commerciale et de nos collaborateurs en charge de l’investissement ainsi que de la remarquable résilience de nos réseaux en Allemagne et dans les principales places économiques européennes », a déclaré Michael Bütter, Head of the Real Estate segment et CEO d’Union Investment Real Estate GmbH, en présentant les résultats annuels.

 

Dans le contexte actuel de taux d’intérêt bas, une gestion professionnelle du risque reste particulièrement essentielle. « Nous accueillons toutefois cette nouvelle année avec optimisme et en position de force. Nous sommes convaincus de pouvoir continuer à générer une croissance importante de notre activité immobilière en 2021, aussi bien du côté de la clientèle privée que de l’immobilier institutionnel. »

Pour y parvenir, Union Investment compte miser sur une plus grande diversification dans les cinq grandes classes d’actifs que sont l’immobilier de bureaux, l’hôtellerie, le commerce, la logistique et l’immobilier résidentiel européen. Le groupe espère également pouvoir proposer de nouveaux produits immobiliers aux clients institutionnels et bénéficier d’une présence directe encore plus forte sur les principaux marchés de l’investissement.

 

Déploiement cohérent de la stratégie Core

 

Attentive à la durabilité du rendement des actifs immobiliers, Union Investment s’est focalisée au cours de son précédent exercice sur des acquisitions dans des pôles d’affaires européens établis et dotés de perspectives de croissance régulière. En 2020, l’activité d’investissement de l’entreprise s’est donc concentrée sur l’Allemagne et les Pays-Bas, avec également quelques acquisitions en Belgique, en Irlande, en Espagne et au Royaume-Uni. L’immeuble de bureaux Neue Balan Haus 27, à Munich, et l’Ericus-Contor de Hambourg font partie des plus importantes transactions réalisées. Avec trois achats de portefeuilles d’une valeur globale de 1,5 milliard d’euros, Union Investment a été, l’an passé, l’un des investisseurs européens les plus actifs dans le domaine des transactions élevées. L’acquisition du portefeuille Medicus, composé de six biens Core à usage mixte situés à Düsseldorf et Berlin, a été l’une des plus grosses transactions dans le secteur de l’immobilier de bureaux en Allemagne. Union Investment a par ailleurs considérablement renforcé sa position sur le segment européen de la logistique en achetant deux portefeuilles substantiels, soit un total de 28 bâtiments.

 

« Les segments résidentiel et logistique se sont avérés particulièrement robustes durant la crise. Union Investment vise une expansion européenne plus importante dans ces domaines en 2021 », indique Martin J. Brühl, Chief Investment Officer et membre de l’équipe de direction. Avec 20 transactions en tout, l’immobilier de bureaux représente, au même titre que la logistique, le principal axe d’investissement du gestionnaire hambourgeois.

Pour Martin J. Brühl, 2021 est le moment opportun pour viser certains marchés dotés d’un pipeline spéculatif restreint dans le domaine des espaces de bureaux, et qui devraient par conséquent se remettre plus rapidement de la crise actuelle. C’est notamment le cas de Munich, Luxembourg et Stockholm.

 

Retour à l’investissement international

 

À moyen terme, le portefeuille d’Union Investment devrait aussi se redévelopper de manière significative à l’étranger dans le cadre de sa stratégie d’expansion internationale.
« La pression des flux de capitaux dans les valeurs refuges européennes ne montre aucun signe d’affaiblissement » a commenté Martin J. Brühl. « L’investissement international est l’un des éléments importants de notre stratégie de diversification destinée à renforcer la protection contre les futures crises. Les États-Unis et le Japon en particulier offrent des opportunités prometteuses de retour sur le marché. »

 

UniImmo: Deutschland, le plus important acquéreur

 

Les investissements en 2020 se sont répartis entre les fonds pour investisseurs privés (17 transactions), les investisseurs institutionnels comme les banques, les compagnies d’assurance et les fonds de pension (45 transactions). Avec six transactions d’un montant global de 1,2 milliard d’euros, UniImmo: Deutschland enregistre une nouvelle fois la plus forte performance d’acquisition de tous les fonds d’Union Investment, UniImmo: Europa (492 millions d’euros) venant en second. UII EuropeanM (212 millions d’euros), UniInstitutional European Real Estate (184 millions d’euros), UII German Prime Select (92 millions d’euros) et UniInstitutional German Real Estate (69 millions d’euros) ont, quant à eux, été les fonds institutionnels les plus actifs. Grâce aux bonnes performances des nouvelles locations et des relocations, les taux d’occupation dans les fonds immobiliers grand public ont été maintenus au niveau élevé de 95 % l’année passée, et ce, malgré l’impact négatif de la pandémie de coronavirus.

 

De nouvelles solutions immobilières pour les investisseurs institutionnels

 

Au cours de l’exercice écoulé, Union Investment a su répondre à la forte demande des investisseurs institutionnels en matière de placement immobilier en lançant plusieurs nouveaux véhicules d’investissement, notamment UII German Prime Select. Ce fonds spécial axé sur le segment Prime Core investit principalement dans les villes allemandes de premier plan et les micro-emplacements de choix. En partenariat avec GARBE Industrial Real Estate, Union Investment a également lancé deux fonds logistiques constitués des dix actifs du portefeuille Rocket.

 

Comme pour les années précédentes, l’activité de service a une fois de plus contribué de manière significative aux revenus générés. Grâce à la création de nouveaux mandats et à la consolidation de mandats existants, les volumes d’investissement ont augmenté de près de 20 % en comparaison à l’année précédente, atteignant un total d’environ 7,6 milliards d’euros. Les investissements institutionnels dans les fonds en gestion active, les mandats de service KVG et les véhicules collectifs d’Union Investment ont enregistré une hausse globale de 17,4 %, portant leur valeur à environ 14,9 milliards d’euros contre 12,7 milliards d’euros l’année précédente.

 

Une performance moyenne de 2 %

 

Malgré la pandémie de coronavirus, les fonds immobiliers à capital variable de l’entreprise destinés à la clientèle privée et aux investisseurs institutionnels ont généré un retour sur investissement de 2 % en moyenne à la fin de l’année 2020. « Les fonds immobiliers à capital variable restent un investissement relativement attractif dans le contexte actuel, même avec la volatilité un peu plus élevée attendue. », précise le CEO, Michael Bütter. Union Investment continue d’envisager les perspectives de son activité immobilière de manière positive.

 

« En dépit de la crise de la Covid-19, les opportunités ne manquent pas sur le marché, en particulier pour les acteurs dotés de solides fonds propres. Union Investment s’est mis en excellente position pour tirer parti de ces opportunités de différentes manières. Le groupe a en effet su prendre d’importantes décisions d’investissement en matière de transformation numérique et a géré de façon exemplaire ses ressources humaines au cours de la crise du coronavirus », se félicite Michael Bütter. « En 2021, nous entendons faire profiter nos investisseurs de l’élan généré une fois que les marchés se redresseront, notamment dans les segments durement touchés de l’hôtellerie et du commerce. Pour ce faire, nous mobiliserons toutes nos ressources et toute l’équipe immobilière basée à Hambourg, ainsi que nos bureaux de Paris, Madrid, New York et Singapour. »

À propos d'Union Investment

Union Investment, qui propose aux opérateurs privés et institutionnels un panel complet de solutions d’investissement, gère un portefeuille d’actifs d’un montant d’environ 45 milliards d’euros. Présent dans 23 pays à travers le monde, le groupe est l’un des principaux gestionnaires d’investissements immobiliers en Europe. Il est actif dans les secteurs du bureau, de l’hôtellerie, de l’immobilier commercial et résidentiel, ainsi que, de manière croissante, en immobilier à vocation logistique.

www.union-investment.de/realestate

Contacts

Fabian Hellbusch

Head of Real Estate Marketing, Communication

Union Investment Real Estate GmbH

Tel: + 49 40 / 34919 4160

E-mail: [email protected]investment.de

Internet: www.union-investment.com/realestate

 

Service de presse – Union Investment Real Estate France

Agence Treize Cent Treize

Contacts : Alain N’Dong / Aurélie Caron / Nolwenn Champault

Tél. : 01 53 17 97 13

E-mail : Presse[email protected]treizecenttreize.fr