Skip to main content
  • L’indice international d’attractivité de commerce de détail (GRAI[1]) en hausse de 12 points au premier trimestre par rapport à 2021
  • Un indice en chute depuis mars en raison de l’inquiétude des consommateurs et des commerçants liée à la guerre en Ukraine
  • La République tchèque, la Pologne et l’Allemagne, nouveau trio de tête
  • La Corée du Sud et le Canada affichent les meilleures performances à l’international.

L’indice international d’attractivité du commerce de détail (GRAI) reste encore instable. La guerre en Ukraine a considérablement ralenti la relance du commerce de détail en Europe, relance qui s’était généralisée lors des déconfinements, depuis le mois de mars. Néanmoins, en raison des fortesvalorisations intermédiaires de janvier et février, le GRAI se maintient à un niveau relativement bon au premier trimestre 2022.

Le léger recul du premier trimestre contribue à une chute relative de l’indice à 111 points (contre 113 auparavant). Néanmoins, si on le compare à la même période en 2021, l’indice calculé par Union Investment et GfK[2] gagne 12 points.

« La bonne nouvelle, c’est que, par rapport à l’an passé, au sein des 15 pays européens couverts par l’indice, la tendance est partout à la hausse. » se réjouit Olaf Janßen, Head of Real Estate Research chez Union Investment. « On peut supposer que la situation sera bien plus hétérogène au deuxième trimestre tant pour l’indice que, de manière plus générale, pour la vente au détail en Europe, alors que l’inflation, les difficultés d’approvisionnement et les autres conséquences de la guerre en Ukraine inquiètent les détaillants et les consommateurs. » poursuit-il.

Une croissance plus soutenue en Espagne, en Pologne et en France

En un an, l’Espagne a gagné 22 points, tandis que le Royaume-Uni, le Portugal et la France enregistrent une hausse de 14 points, hausses déjà particulièrement importantes. En termes de classement, la République tchèque et la Pologne forment désormais le duo de tête avec 121 points chacune, suivies de près par l’Allemagne (120 points) et le Portugal (116 points). La Suède ferme la marche avec 95 points à la fin du premier trimestre 2022

« Cette amélioration significative, sur un an, du baromètre de la vente au détail est la principale explication de la hausse temporaire de l’indice GRAI en Europe. », précise Olaf Janßen. L’environnement du commerce de détail a gagné 26 points au cours de l’année et atteint actuellement 107 points. Malgré la pandémie, les ventes au détail (123 points) ont gagné 11 points au cours de l’année et la solidité du marché de l’emploi (127 points, +5) a contribué fortement à la hausse de l’indice. En revanche, l’impact lié au niveau de la consommation a été nettement plus faible, en raison du recul, depuis le début de l’année, de la confiance des consommateurs, il a néanmoins légèrement augmenté par rapport à l’année dernière (92 points, +3).

L’indice EU-15 continue de briller face à ses homologues d’Amérique et d’Asie

Comme en Europe, de l’autre côté des océans, l’indice du commerce de détail a gagné du terrain en un an dans deux régions. Malgré la guerre en Ukraine, l’indice EU-15 (111 points) continue de s’imposer face aux indices d’Amérique du Nord (103) et d’Asie-Pacifique (98).
En Amérique du Nord, l’indice GRAI a gagné 8 points au premier trimestre par rapport à l’année dernière, et celui d’Asie-Pacifique, 11 points, résultat qui,malgré sa progression, se révèle légèrement inférieur à la moyenne.

Tout comme en Europe, le niveau relativement satisfaisant observé en Amérique du Nord s’explique par la réelle hausse de la vente au détail et du marché du travail. Pour autant, les indicateurs de confiance des détaillants et des consommateurs ont déjà nettement fléchi. La Corée du Sud s’impose comme le chef de file des pays analysés de l’autre côté des océans, avec 109 points (en hausse de 17 points), suivie du Canada (105 points, +25) et des États-Unis (102 points, +6). La plus faible évolution a, une fois encore, été observée sur le marché du commerce de détail japonais. En dépit d’une hausse de 11 points, ce pays enregistre un score de 93, toujours le plus faible parmi les 20 valeurs qui composent l’indice GRAI.

Méthodologie

Le Global Retail Attractiveness Index (GRAI) d’Union Investment évalue l’attractivité des marchés du commerce de détail parmi 20 pays en Europe, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Sa performance moyenne est fixée à 100 points. L’indice européen associe les indices de 15 pays, classés en fonction de la densité de leur population : Danemark, Finlande, Allemagne, France, Italie, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Autriche, Pays-Bas, Belgique, Irlande, Portugal, Pologne et République tchèque. L’indice nord-américain englobe les États-Unis et le Canada, tandis que l’indice de l’Asie-Pacifique porte sur le Japon, la Corée du Sud et l’Australie.

Calculé tous les six mois par le spécialiste des études de marché GfK, l’indice GRAI comprend deux indicateurs de confiance et deux basés sur les données. Ces quatre facteurs ont une valeur égale dans l’indice, soit 25 % chacun. L’indice reflète la confiance des consommateurs ainsi que le climat de la filière. Comme facteurs de production quantitatifs, l’indice GRAI tient compte des évolutions du taux de chômage et des performances de la vente au détail (sur 12 mois). Après standardisation et transformation, chaque facteur de production obtient une valeur moyenne de 100 points et une plage de valeurs possibles s’échelonnant de 0 à 200 points. L’indice se base sur les dernières données fournies par GfK, la Commission européenne, l’OCDE, Trading Economics, Eurostat et les instituts nationaux de statistiques. Les modifications mentionnées font référence à la période équivalente l’année précédente (troisième trimestre 2020).

[1] GRAI : Global Retail Attractiveness Index

[2] GfK est un des leaders mondiaux des études de marché ainsi que de la collecte et d’analyse de données

 

Service de presse • Union Investment Real Estate France
Agence Treize Cent Treize
Contacts : Alain N’Dong / Aurélie Caron / Nolwenn Champault
Tél. : 01 53 17 97 13
E-mail : [email protected]treizecenttreize.fr