Le Groupe Arcange vend un immeuble résidentiel haut de gamme repensé par Laura Gonzalez à Saint-Germain-des-Prés (Paris 6)

By 31 janvier 2019Presse

Le Groupe Arcange vend un immeuble résidentiel haut de gamme repensé par Laura Gonzalez à Saint-Germain-des-Prés (Paris 6e)

Au 46 rue Saint-André des Arts, l’immeuble acquis par le Groupe Arcange en 2015 est un édifice en pierre de taille datant de 1867. Conçu dans un style Renaissance par les architectes Tramand et Gramand, avec des sculptures signées Roussel et des façades richement décorées, l’ensemble est composé de deux corps de bâtiments. Sur sept étages avec des caves et des réserves commerciales en sous-sol, il développe 1 748 m², répartis en deux boutiques (environ 300 m²) et 17 appartements (environ 1 500 m²). L’immeuble propose des espaces de vie allant du studio de 25 m² au 5-pièces en duplex de 180 m².

Le 46 rue Saint-André des Arts a fait l’objet d’une restructuration lourde : ravalement des façades, installation d’ascenseurs, rénovation et végétalisation de la cour intérieure… Son hall d’entrée et ses circulations bénéficient dorénavant d’une signature architecturale unique, avec de nombreuses finitions en marbre et laiton. Ses nouveaux espaces intérieurs ont été pensés par Laura Gonzalez (Pravda Arktect), architecte auteure notamment des rénovations du Bus Palladium, des restaurants l’Alcazar et Lapérouze, du « 86 Champs » de Pierre Hermé ou encore des boutiques Cartier de la 5e avenue à New York et chez Harrods à Londres. Elle a privilégié l’usage du bois et un mobilier mettant les textures à l’honneur.

« En 2015, nous avons fait le choix d’investir dans cet actif à fort potentiel, situé au cœur du quartier latin, l’un des plus prisés de Paris. Nous lui avons redonné toute son étoffe historique et, grâce au talent de Laura Gonzalez, nous avons contribué à le faire entrer dans l’ère de la modernité. » commente Michaël Sfedj, Président du Groupe Arcange. « Aujourd’hui, nous arrivons au terme des objectifs que nous nous étions fixés quant à sa valorisation. Nous confions donc à Cushman & Wakefield et Foncia Valorisation un mandat de vente pour ce bien d’exception. Vendre l’immeuble en bloc témoigne de notre confiance dans la demande exprimée par une clientèle très exigeante et sa capacité à procurer des revenus conséquents à un investisseur opérant dans une logique long terme. »