Les Groues : le projet d’aménagement avance avec la signature de deux nouvelles promesses de vente

By 5 février 2019Presse
Groues dans la nuit

À l’Ouest de la Grande Arche, les Groues, nouveau quartier de 65 hectares sur le territoire de Paris La Défense, entre dans sa phase opérationnelle. Sous l’impulsion de l’établissement public, ce secteur, atypique et longtemps enclavé, entame sa recomposition urbaine pour devenir, d’ici 2030, un véritable quartier de vie.

10 % des programmes des Groues engagés, et bientôt 20%
Les promesses de vente, signées fin 2018, portent à elles seules sur 63 500 m² de logements, bureaux, commerces et services. Elles concernent des espaces situés au sein du secteur Hanriot, principal pôle résidentiel des Groues. Ces promesses, conclues dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) PlayGroues, ont été signées avec deux groupements d’opérateurs : Lamotte / Brémond et BPD Marignan / BNP Paribas Immobilier.

Ces nouvelles signatures s’inscrivent dans le projet global des Groues qui totalise 630 000 m² à construire. Cette surface de plancher sera organisée en 340 000 m² dédiés au logement, 225 000 m² aux bureaux et 65 000 m² aux activités, commerces et équipements publics/privés. Cette programmation plurielle et équilibrée vise à créer un quartier mixte, qui accueillera près de 12 000 nouveaux habitants et autant d’emplois.

« Le quartier des Groues sera un lieu de vie attractif, durable et économiquement dynamique » explique Marie-Célie GUILLAUME, Directrice Générale de Paris La Défense. « Cette nouvelle offre sur le territoire de Paris La Défense viendra compléter celle du quartier d’affaires, en proposant des structures dédiées à l’innovation qui accueilleront PME, PMI, startups, cellules R&D et fablabs. Les aménagements de Paris La Défense, notamment la construction de deux ponts enjambant les voies ferrées, permettront aussi de reconnecter ce quartier à la ville et au quartier d’affaires. »

Dès 2022, le quartier des Groues sera desservi par le RER E, élément-clé dans la concrétisation du projet. Le futur hub de transports contribuera à renforcer l’accessibilité du secteur depuis Paris et l’Ouest francilien. En complément de cette future desserte, les connexions seront repensées avec la création de deux nouveaux ponts et la requalification de deux autres, permettant une amélioration des liens avec les autres quartiers de la ville. L’offre de transports en commun sera étoffée à terme avec l’arrivée de la ligne 15 du Grand Paris Express à horizon 2030.

Un quartier mixte, complémentaire au quartier d’affaires de La Défense Le quartier des Groues est composé du secteur Gare, cœur dynamique et actif, et du secteur Hanriot, à dominante plus résidentielle.

Le secteur Gare constituera l’accroche métropolitaine du quartier ainsi que son centre économique. L’identité industrielle et tertiaire du site sera conservée. Le projet des Groues capitalise en effet sur ce patrimoine pour proposer un positionnement économique différenciant. Ainsi, les activités productives de TPE-PME déjà présentes dans les Groues cohabiteront avec les nouvelles activités tertiaires et innovantes, pensées en complémentarité pour un enrichissement mutuel.

Le secteur Hanriot quant à lui s’articulera autour d’une promenade végétalisée : le Jardin des Rails. Il constituera avec le parc de la Gare, le Balcon et la Plaine des Sports les prémices de la boucle verte, futur poumon vert du secteur. Ce jardin desservira de nombreux logements, un groupe scolaire ainsi que des espaces de loisirs et de détente ouverts à tous. La nature sera un élément structurant de cet ensemble avec des espaces verts généreusement plantés, des jardins partagés et des toitures productives.

Les deux secteurs seront reliés par un « axe de vie » allant d’une place centrale au cœur d’Hanriot au futur pôle gare. La trame viaire retravaillée, cette place centrale de quartier ainsi que trois nouveaux espaces publics majeurs contribueront également à faire du quartier un véritable lieu de vie, animé et aux ambiances diversifiées.

Un ÉcoQuartier sobre et bas-carbone
Les Groues vont constituer un véritable terrain d’innovation et d’expérimentation en matière de développement durable. L’objectif visé est celui d’un ÉcoQuartier qui réduira au maximum ses besoins en énergie, tout en les couvrant au mieux par des énergies renouvelables produites localement. D’ici les premières livraisons, le quartier sera alimenté en chaleur d’origine renouvelable à plus de 50% grâce au recours à la biomasse. Une amélioration qui irriguera aussi le quartier d’affaires, raccordé au même réseau de chaleur. Le quartier minimisera également au maximum ses émissions à effet de serre, que ce soit en phase de construction ou en phase de vie des bâtiments.

Une démarche concertée
En avril 2016, à la clôture de la concertation préalable à la création de la ZAC des Groues, Paris La Défense a lancé l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) PlayGroues. Simultanément, à travers l’Atelier des Groues, une nouvelle forme de dialogue avec les habitants et usagers du futur quartier s’est engagée. Ces derniers ont été invités à s’exprimer sur les volets « Construire » et « Préfigurer » de l’AMI PlayGroues. Ils ont aussi contribué à la sélection des projets du futur quartier ainsi qu’aux projets chargés de l’animation des lieux durant cette opération au long cours. L’établissement public s’est par ailleurs engagé à informer et faire participer tous les publics tout au long du projet, et organise régulièrement des réunions d’information et d’échanges.

Le boulevard de La Défense, une nouvelle continuité urbaine
Le boulevard de La Défense, de l’avenue François Arago à Nanterre au boulevard circulaire à Puteaux, fait l’objet d’un réaménagement d’envergure. De part et d’autre, les premiers projets immobiliers ont été lancés, à l’image du futur siège social du groupe VINCI, l’Archipel, en imbrication, pour partie avec la gare Eole. Ce chantier spectaculaire est actuellement en cours.

Porte d’entrée des Groues, le boulevard de La Défense se transforme en boulevard urbain grâce à des travaux réalisés par le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine : voirie à double-sens pour favoriser la modération de la vitesse des véhicules, piste cyclable, carrefours urbains, desserte par les transports en commun, offre de services et de commerces en rez-dechaussée des projets immobiliers. Il vient créer un trait d’union avec le quartier d’affaires et en devient une nouvelle adresse des plus attractives.

Les Groues en quelques dates :

  • 9 juillet 2015 : signature de l’accord entre l’État et la Ville de Nanterre pour l’aménagement du quartier des Groues
  • 1er septembre 2015 : signature du protocole foncier entre Paris La Défense et la SNCF portant sur la cession de 19 ha pour le développement du projet d’aménagement
  • Fin 2015-T1 2016 : concertation préalable de la ZAC des Groues
  • Mars 2016 : signature de la promesse de vente pour l’installation du siège social de Vinci
  • Avril 2016 : lancement de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) PlayGroues
  • Juillet 2016 : plan guide des Groues (Güller & Güller)
  • 28 décembre 2016 : arrêté préfectoral de création de la Zone d’Aménagement Concertée des Groues
  • Janvier 2017 : désignation des lauréats du volet « Préfigurer » de l’AMI PlayGroues
  • Avril – septembre 2017 : premières actions de préfiguration avec Yes We Camp (associé à BVAU, TN+ et ABCD)
  • Septembre 2017 : désignation de 3 des lauréats du volet « Construire » de l’AMI PlayGroues
  • Novembre 2018 : signature des promesses de vente des lots 1 et 3 du secteur Hanriot
  • Décembre 2018 : désignation du dernier lauréat du volet « Construire » de l’AMI
    PlayGroues ; achat de fonciers SNCF par Paris La Défense dans le cadre du protocole foncier
  • 2019 : Enquête publique sur le projet, livraison du premier pont, nouvelles promesses de vente sur 40 000 m², dossier de réalisation, permis de construire des programmes immobiliers, poursuite des travaux

Le projet des Groues en chiffres

  • 65 hectares à aménager
  • 12 000 habitants environ
  • 12 000 emplois
  • 15 000 m² de commerces
  • 1 hub de transports
  • 4 500 à 5 000 nouveaux logements
  • 2 nouveaux ponts et 2 ponts élargis
  • 3 nouveaux groupes scolaires